«

»

Mai 28

UNE NOUVELLE VOITURE POUR LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DES SERVICES

ENCORE UNE NOUVELLE VOITURE POUR LA DIRECTRICE GÉNÉRALE DES SERVICES DE MOIRANS (DGS)

Une nouvelle voiture est octroyée à la DGS. Qu’est-ce qui justifie ce changement prématuré de véhicule alors que le contrat de location longue durée pour le véhicule de fonction précédent, signé en août 2014, était prévu pour une durée de 48 mois ? Les Moirannais seront condamnés à payer pendant les 18 mois restants 2 véhicules pour un même usage. Par ailleurs pourquoi avoir choisi un crossover ? Vous êtes probablement plusieurs à vous poser la question de la définition : Aussi appelé SUV ou véhicule de sport utilitaire, c’est un véhicule de loisirs bicorps, pouvant posséder certaines capacités de roulage hors route ou de remorquage ». Et c’est loin d’être le modèle de base puisqu’il s’agit d’une Captur Intens Energy TCE 90 ! Est-il raisonnable de louer ce type de véhicule aujourd’hui alors que la ville de Moirans peine à investir pour son avenir et à réduire sa dette ? Remplacer une location coûteuse par une location moins élevée aurait permis de faire des économies. Cumuler les 2 est une aberration payée une nouvelle fois par les Moirannais.

Dans le contrat initial il était prévu une utilisation maximale de 60 000 km sur une durée de 4 ans. Or 50 000 km ont déjà été parcourus en seulement 2 ans ½. Est-ce la taille du territoire de Moirans qui induit autant de déplacements pour la DGS, sachant qu’un jour par semaine cette personne travaille pour le SIEP et n’est donc pas censée utiliser son véhicule de fonction dans ce cadre. Le nouveau contrat prévoit lui aussi un usage limité à 60 000 km mais sur 3 ans soit une moyenne de 55 km par jour. En comparaison, la Police municipale qui va également utiliser un véhicule de location n’aura droit qu’à un kilométrage moyen de 44 km par jour.

Au final, des attributions déraisonnables d’avantages en nature  qui interrogent sur la gestion communale et les priorités de la majorité municipale. Un gaspillage d’argent public destiné à satisfaire un intérêt particulier au détriment de l’intérêt collectif des Moirannais.