«

»

Avr 02

TROMPE L’ŒIL !

TROMPE L’OEIL !

Le budget 2016 vient d’être adopté. Nous avons voté contre. En effet, nos craintes lors du débat d’orientation budgétaire se sont concrétisées : un budget sans envergure ni projet nouveau, des réductions qui touchent à nouveau les associations et le monde scolaire au détriment du lien social.

Le maire annonce qu’il maîtrise ses dépenses et n’augmente pas ses impôts. Mais il oublie au moins trois éléments :

  • la faiblesse des investissements impacte la préparation de l’avenir,

  • l’absence de méthode pour gérer les baisses de crédit,

  • l’augmentation d’impôts qu’il vote au Pays Voironnais. Les Moirannais vont payer 47 900 € d’impôts supplémentaires pour que la CAPV prenne en charge en totalité le Grand Angle. Nous ne pouvons pas cautionner ce cadeau au maire de Voiron !

Intercommunalité : un réel atout ?

Le Pays Voironnais va développer sa compétence Culture : idée séduisante mais les pistes de travail ne sont plus adaptées aux enjeux d’aujourd’hui. Face aux restrictions budgétaires, l’ampleur des projets et la manière de travailler devraient être réexaminées.

Pourquoi remplacer le musée archéologique du lac de Paladru par un nouveau musée à 4,5 millions d’€ (1,5 millions pour la CAPV) pour présenter les mêmes collections et sans identifier un nouveau pubic ?

En 2017, la CAPV prendra en charge un réseau intercommunal de médiathèques. La gestion de ce projet nous questionne. Si techniquement le dossier avance, des aspects juridiques et politiques ne sont pas réglés. Pourquoi une telle précipitation ?

L’unité des 34 communes est impactée par des propositions favorisant un fonctionnement à plusieurs vitesses entre Voiron et les communes du nord ou les villes du sud de la CAPV. En centralisant les projets au bénéfice de Voiron, sans prendre en compte les spécificités de toutes les communes, la CAPV ne répond que partiellement aux besoins réels.

Les actions liées à l’intercommunalité doivent se faire au bénéfice de tous. C’est notre richesse et notre gage pour l’avenir !