«

»

Mar 01

SANS DISCUSSION !

SANS DISCUSSION !

 

Le transfert du Grand Angle au Pays Voironnais sera financé par la hausse des impôts intercommunaux. Pour Moirans cela représente 47 900 €. La CAPV suggère aux communes une baisse équivalente de leurs impôts.

Dommage que la majorité ne fasse pas ce choix ! Le Maire dit ne pas augmenter les impôts depuis 20 ans. Pourtant il vote avec les autres conseillers de la majorité les hausses des taux intercommunaux sans craindre l’incohérence. Tant pis pour les Moirannais qui payent déjà les impôts les plus élevés du Voironnais !

En 2009, la Majorité municipale a échangé un bien communal estimé à 520.000 €, rapportant 22 000 € par an de loyers, contre une maison à démolir évaluée à 236 000 € pour accélérer le projet SADAC !

A l’époque, malgré les demandes et démarches faites contre cet échange, l’opposition municipale a dû demander au tribunal administratif d’annuler la délibération qui avantageait financièrement un propriétaire privé au détriment des contribuables moirannais. En 5 ans la justice nous a donné raison 3 fois de suite et a annulé cette délibération.

Les 284 000 € qui manquent dans les caisses de la Commune, sans compter les loyers non perçus, est-ce quelques centimes comme l’a dit le maire lors du conseil municipal du 10 mars ?

Depuis 2014, ce dossier reste bloqué suite à des contentieux avec les anciens propriétaires et les riverains qui s’opposent aux projets immobiliers prévus. Faute d’avoir organisé une concertation et communiqué, une friche défigure l’entrée de Moirans depuis 7 ans.

Deux Débats d’Orientation Budgétaire en 2016 ! Depuis 2015, nous demandons que soient fournies des informations prévues par la jurisprudence et la loi. Conclusion : le maire est rappelé à l’ordre pour qu’il remplisse ses obligations. Tout cela parce qu’il n’a pas écouté son opposition.

Décidément, après 20 ans de mandat, le maire a toujours autant de mal à organiser une vraie concertation avec la population et à entendre son opposition qui agit pourtant pour le bien commun.